Qui suis-je ?

Né en 1986 à Montpellier, France.
Diplômé du centre universitaire de formation et de recherche de Nîmes d’une Licence lettres, langues et arts, mention arts appliqué en 2007.
Après l’université, je me lance dans un périple et quitte la France.
L’art prenant de plus en plus de place et de temps dans ma vie, en 2016 je choisis de rentrer dans mon pays natal et d’étudier les grands peintres.

Actuellement je vis et travaille à Surf Beach, dans l’État du Victoria en Australie.
Certaines rencontres ont grandement influencé mon travail. J’ai d’abord élargi mes compétences et affûté mon regard auprès du sculpteur Éric Chatalin, ancien élève de Charles Auffret, au sein de l’École d’art alternative Auralithe, pour ensuite me plonger dans le monde de la couleur et de la matière auprès de l’artiste peintre Nushka.

Quel est le but de ma démarche artistique ?
Je n’essaie pas de créer une réponse particulière du spectateur, c’est définitivement hors de mon contrôle. Cependant, si l’espace d’un instant, le temps est ralenti à la vue d’une de mes toiles alors j’aurais accompli mon but ultime. J’aime à penser que le spectateur peut s’échapper à travers mes peintures. La vie contemporaine n’offre que très peu de repos. La peinture peut être un remède : ralentir le temps et créer du lien entre les hommes, par le partage d’expériences.

Aujourd’hui j’explore la structure de la figuration, entre réalisme et abstraction, je recherche l’équilibre nécessaire pour qu’une peinture existe par elle-même, nul besoin d’interprétation ou de sens. Il s’agit d’une expérience sensorielle, c’est du vivant, et je suis définitivement pour la vie.